FECAFOOT : la méthode de Samuel Eto’o ne convainc pas au RDPC

0

• Samuel Eto’o aurait raté sa campagne

• Au RDPC, la stratégie de Samuel Eto’o ne convainc pas

• Samuel Eto’o ne fait pas partie du sérail

L’élection du prochain président de la Fédération camerounaise a été évoquée dans l’émission « Canal Presse » de ce dimanche 5 décembre 2021. Le représentant du RDPC sur le plateau, Lucien Bidima, doute de la méthode du candidat Samuel Eto’o qui consiste en partie en une tournée à travers les médias. L’ancien capitaine des Lions Indomptables du Cameroun a mal choisi sa cible selon le cadre du RDPC.

« Samuel Eto’o a complètement raté son électorat. Sa campagne n’est pas médiatique. Il est main dans la main avec les délégués. Par conséquent, le RDPC est très fort. Car pendant que la MRC vient discuter avec les médias, de façon insultante, nous sommes sur place au Rdpc. Accompagner Eto’o auprès des délégués », a-t-il déclaré, rejoignant le professeur de sociologie à l’Université catholique d’Afrique centrale, le Pr Claude Abé. Ce dernier avait affirmé que le directeur de campagne de Samuel Eto’o n’était pas un professionnel.

« Au lieu de directeur de campagne, Eto’o a choisi un amateur qui multiplie les erreurs », a-t-il déclaré, faisant référence à Jean Bruno Tagne.

Exclu du réseau

Le nouveau président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) sera nommé lors d’une assemblée générale élective le 11 décembre 2021. Parmi les six candidats en lice, l’ancien capitaine des Lions Indomptables Samuel Eto’o et le président par intérim de la Fecafoot Seidou Njoya figurent parmi les favoris. S’il est vrai que les délégués voteront pour nommer le prochain patron du football camerounais, dans le sérail, il se murmure que la décision finale revient au chef de l’Etat, Paul Biya.

Bien que Samuel Eto’o connaisse bien le Palais présidentiel, il n’a pas les mêmes liens que Seidou Njoya qui a un lien quasi familial avec les Biya. En effet, les Njoya ont servi la famille présidentielle de père en fils, comme l’explique Martial Bissog.

« Le clan qui va gagner à la Fecafoot est le clan qui gouvernera le Cameroun en 2025. C’est une bataille politique. Eto’o est-il assez armé pour faire de la politique ? Seidou Njoya est le fils du système. Il est le fils de Biya. Vous l’avez vu l’autre jour avec Franck Biya. Ils ont grandi ensemble. Nyoya est le représentant de ce Cameroun qui ne bouge pas. À un moment donné, Eto’o croyait qu’il faisait partie du système, mais il a commencé à la base. Il est né à Mvogada avec du talent… mais il ne fait pas partie de l’establishment », précise l’écrivain.

Le président par intérim de la Fecafoot, outre sa relation privilégiée avec Paul Biya, compte sur son expérience pour battre ses adversaires.

« On a en tête le caractère hypersensible et délicat de cette institution, logée au cœur de la puissante passion des Camerounais pour le football. Donc derrière la Fecafoot se cache une immense responsabilité républicaine, laissant peu de place au manque d’expérience et d’aventure. Avec respect pour nos challengers, pour notre pays et pour ceux qui croient en nous, nous continuerons à reconstruire le football camerounais », a-t-il déclaré dans son émission.

#FECAFOOT #méthode #Samuel #Etoo #convainc #pas #RDPC

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: