FECAFOOT : Samuel Eto’o réussira-t-il le test de moralité ?

0

Selon le calendrier électoral, les dossiers de candidature passent désormais devant le comité d’éthique pour le contrôle de l’intégrité.

Intégrité. C’est plus qu’un concept, c’est une étape importante pour tous les candidats à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot). Le calendrier des élections pour la Fecafoot prévoit le passage du comité d’éthique aujourd’hui. Ce dernier accélérera le contrôle d’intégrité de tous les fichiers d’application. Il s’agit d’une étape obligatoire (vérification et déclaration d’intégrité lors du dépôt de candidature) pour tout candidat à des postes officiels à la Fecafoot, ainsi que pour les personnes occupant de tels postes. L’article 91 alinéa 3 du code déontologique de la Fecafoot les oblige à coopérer à l’établissement des faits pertinents. Il précise que le comité d’éthique « dispose d’un large pouvoir discrétionnaire pour évaluer et examiner les informations recueillies sur des individus spécifiques ».

Concrètement, le futur président de l’instance devrait être irréprochable dans ses mœurs. Une attitude qui n’est pas répréhensible d’un point de vue éthique, mais aussi pour faire preuve de dignité, de crédibilité et d’intégrité. La section 4 détaille les situations à éviter pour les huit candidats en lice. Échec à l’examen de facilitation, car le candidat « a fait l’objet de condamnations pénales ou de sanctions disciplinaires par une juridiction civile, notamment si l’infraction reprochée était un cas grave et non un délit mineur ou une faute de procédure ».

Ceci s’applique également à ceux qui ont été reconnus coupables ou condamnés par la commission d’éthique de la Fifa ou toute autre organisation sportive remettant en cause l’exercice de la fonction de président de la Fecafoot. Le comité identifiera ou enquêtera sur les situations pouvant donner lieu à des situations d’avantage indu, telles que la corruption, mais aussi des conflits d’intérêts. En ce qui concerne ce dernier aspect, tout candidat doit exprimer tout intérêt personnel lié à son nouveau poste.

Conformément aux statuts de la Fecafoot en leur article 46 alinéa 5, la commission d’éthique transmettra ses conclusions à la commission électorale via sa chambre de recherche. Et sur la base de ces conclusions, la Commission électorale poursuivra demain la publication de la liste des candidats. Ceux dont les noms ne sont pas retenus ont 48 heures pour déposer une plainte auprès de la commission d’appel.

#FECAFOOT #Samuel #Etoo #réussiratil #test #moralité

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: