Rassemblement derrière Eto’o : l’hésitation de Jules Denis Onana

0

L’Union nationale des footballeurs camerounais (Synafoc) a annoncé hier, lundi 6 décembre, les rassemblements de Jules Denis Onana et Emmanuel Maboang Kessack, derrière Samuel Eto’o, dans la course à la présidence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Sauf qu’une heure plus tard le premier a qualifié cette sortie et a prétendu réfléchir davantage.

Tout semblait assez parfait. En effet, après plusieurs heures de négociations, menées en marge du comité de pilotage du Synafoc, le président, Gérémie Sorele Njitap Fotso, s’est présenté devant la presse à 14 heures après moins de 5 minutes, avec Emmanuel Maboang Kessack, Samuel à son Eto ‘o et Bertin Ebwellé (représentant Jules Denis Onana), perdant la déclaration que tous les journalistes attendaient : « Mme Jules Denis Onana et Emmanuel Maboang Kessack, conviennent d’apporter leur soutien total et inconditionnel à la candidature de M. Samuel Eto’o Fils’. Sauf une heure plus tard, une lettre de Jules Denis Onana, adressée à Njitap, a fuité sur les réseaux sociaux, et vient refroidir l’enthousiasme des fans du 9. « En tant que membre du Synafoc, je suis votre louable proposition de fédérer, pour l’élection de la présidence de la Fecafoot, toutes les candidatures des anciens footballeurs dans un projet commun. En tant que candidat à la présidence de la Fecafoot, je me réserve le droit de voter à votre initiative, dans le délai qui me convient », a écrit l’ancien défenseur des Lions Indomptables.

Ancienne gloire derrière Eto’o

Une sortie qui confirme les inquiétudes des hommes dans les médias. Au terme de la déclaration du président du Synafoc, ils avaient déjà interrogé Bertin Ebwellé sur la pleine approbation de Jules Denis Onana. « Il soutient le candidat sur lequel nous nous sommes mis d’accord », avait néanmoins rassuré l’ancien défenseur international camerounais.

En attendant une éventuelle réaction positive d’Onana, Eto’o peut déjà se contenter de celle de Maboang Kessack. « Après de longues discussions, beaucoup de choses m’ont frappé dans son programme : football de base, gestion d’équipe professionnelle… Je suis un fan de football amateur. Donc, pour cette seule raison, je suis d’accord avec son programme. Nous n’avons pas joué au football amateur depuis près de trois ans. En tant que président du club, mon équipe n’a joué que 12 matchs en un an », a déclaré l’ancien attaquant de Yaoundé Canon.

Qu’à cela ne tienne, le Synafoc semble s’être rallié à Eto’o, plusieurs anciennes gloires du football camerounais. C’est notamment le cas de Charles Léa Eyoum, Beb Solo, Vincent Ogandji, Robert Badjama, Docteur Ngalle Mbonjo et Rigobert Song, qui étaient présents pour l’occasion. « Les footballeurs camerounais décident de s’unir autour d’une candidature unique le 11 décembre 2021 lors de l’assemblée générale élective de la Fecafoot. Le Synafoc apporte le soutien de ses deux députés au candidat Samuel Eto’o Fils et invite les 74 autres députés à faire de même », confirme-t-il.

Les attentes du Synafoc

Ce soutien n’est pas sans contrepartie. En effet, le syndicat a soulevé plusieurs griefs contre les trois alliés probables, notamment l’instauration d’un « véritable dialogue social », la rédaction d’une convention collective et la rédaction d’un contrat type. « Tous les footballeurs du monde devraient être au même niveau en termes de droits. Si l’Europe est bien au-dessus, nous sommes en retard en Afrique et au Cameroun », estime Njitap.

Par ailleurs, le Synafocleur a demandé de « veiller au respect de la justice sportive ». « Ici au Synafoc nous représentons les footballeurs et plusieurs décisions sont prises en faveur de nos membres, mais l’exécution ne suit pas », s’offusque son dirigeant. « On pense qu’avec un footballeur qui comprend, qui connaît les problèmes des footballeurs, il sera sensible, prendra des décisions », espère entre autres l’ancien membre du Real Madrid et de Chelsea.

Par ailleurs, le retrait de Maboang Kessack, et éventuellement d’Onana, au profit d’Eto’o, ajouté à celui de Justin Tagouh, interviendra le jeudi 2 décembre 2021. En attendant d’éventuelles nouvelles coalitions dans n’importe quel camp, le ralliement d’Onana à Eto’o, mais aussi et surtout les démarches administratives pour le retrait officiel des candidatures des prétendants associés à un autre, il n’y a en principe que cinq candidats à la Présidence de la Fecafoot, à savoir : Eto’o, Onana, Crepin Soter Nyamsi , Seidou Mbombo Njoya et Zacharie Wandja. Les négociations se poursuivent jusqu’au 11 décembre

#Rassemblement #derrière #Etoo #lhésitation #Jules #Denis #Onana

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: