Recrutement du coach des Lions Indomptables : Minsep et Fécafoot : qui peut quoi ?

0

Entre le Minsep et la Fécafoot, les textes ont été bien clairs sur cette situation qui semble ébranler le landerneau du football camerounais depuis mercredi dernier.

Le Décret N° 2014/384 du 26 septembre 2014 portant organisation et fonctionnement des sélections nationales de football et la convention Minsep-Fécafoot du 05 février 2015 renseignent à suffisance sur les compétences des uns et des autres sur le sujet de l’entraîneur Selector National au Cameroun. Pour ce qui concerne l’organisation et de la gestion des sélections nationales, l’article dudit Décret dispose : « al 1er La gestion administrative, sportive et technique des sélections nationales de football relève de la compétence de la Fédération Camerounaise de Football ci-après , désignée Fécafoot, al 2 la gestion Financière des sélections nationales de football est assurée conjointement par l’Etat et la Fécafoot sur la base de conventions et textes Privés ; al 3 les ressources attribuées par l’Etat aux sélections nationales de football constituantes des deniers publics et sont soumises aux contrôles des organes compétents de l’Etat ; al 4 les aspects liés à la sécurité des joueurs et des membres des structures d’encadrement des sélections nationales de football relevant de l’Etat, et de la collaboration avec la Fécafoot ».

Fort de ce Décret du 26 septembre 2014, le ministère des Sports, représenté par Adoum Garoua et la Fécafoot, représenté par le Pr Joseph Owona, président du Comité de normalisation, ont signé en 2015, une convention précisant les prérogatives des uns et des autres . « Les membres des structures d’encadrement des sélections nationales de football sont recrutés, soit sur la base d’un contrat signé avec le président de la Fécafoot après avis obligatoire du ministre en charge des Sports, soit sur la base d’une mise à disposition par l’Etat », dispose l’article 9 alinéa 1er tel Décret. Le plus, les alineas 2, 3 et 4 précisent les entités en charge du traitement des encadreurs. « Les salaires de l’entraîneur principal et des entraîneurs-adjoints des sélections nationales sont payés par l’État ; les membres des structures d’encadrement mis à la disposition de la Fécafoot sont payés par l’Etat ; les salaires des autres membres des structures d’encadrement des sélections nationales de football, recrutés sur la base d’un contrat, sont payés par la Fécafoot », lit-on sur cette convention du 05 février 2015.

Conceiçao n’inspire plus confiance à la Fécafoot

Une résolution du communiqué issue de la réunion du Comité exécutif de la Fécafoot du 16 février 2022 à Limbe, enflamme les milieux du football camerounais : « Un délai de 72h a été donné au président de la Fécafoot (Samuel Eto’o, ndlr) pour prendre une décision concernant l’avenir de monsieur Antonio Conceiçao, comme sélectionneur national, à la tête des Lions Indomptables du Cameroun ». Cette résolution a été prise sur la base des manquements et des errements tactiques du technicien portugais observés au cours de la dernière Can TotalEnergies 2021 organisée par le Cameroun. Le Cameroun avait alors terminé le concours à la troisième place. Ce qui ne cadre pas avec l’un des objectifs consignés dans son contrat. Il est question dans ce document, que le Cameroun conteste au moins la finale de la Can. Le plus, l’échéance immédiate est le match de barrage entre le Cameroun et l’Algérie, les 26 et 29 mars prochains, en aller et retour, payant pour le dernier tour qualification pour la Coupe du Monde Qatar 2022. Antonio Conceiçao n’ a plus ainsi la confiance des dirigeants de la Fécafoot.

« Préparation dans la sérénité, dans l’unité, dans l’harmonie, des barrages et mars prochain »

Pourtant, le contrat du sélectionneur national Antonio Conceiçao a été renouvelé pour une durée de deux ans le 27 août 2021. le PR Narcisse Mouelle Kombi a annoncé officiellement la confiance renouvelée à Antonio Conceiçao comme patron du banc de touche des Lions Indomptables du Cameroun. « La priorité actuellement, ce n’est pas de stabiliser l’équipe en la décapitant, c’est-à-dire couper la tête de l’entraîneur. La priorité, c’est de remettre, comme l’a this le chef de l’Etat, l’équipe au travail, l’amener dans un esprit d’harmonie, la cohésion, la solidarité, la solidité, parce que l « L’harmonie est la mère des victoires », indiquait le Pr Narcisse Mouelle Kombi, à l’émission Actualités Hebdo, sur la Crtv télé.

Avant d’argumenter : « C’est la préparation dans la sérénité dans l’unité, dans l’harmonie, des barrages en mars prochain, c’est-à-dire dans un mois et quelques jours. Et pour cela, nous avons une équipe qui est en train de monter en puissance ; une équipe qui a montré sa force, son combativité, sa combattivité. Nous avons un personnel technique composé d’expatriés. Mais également de Camerounais. On ne le dit pas assez. Messieurs François Omam Biyik, Jacques Songo’o et tous les autres compatriotes qui sont dans le staff technique ». « Les Camerounais ont fortement critiqué les choix stratégiques de l’entraîneur, ses hésitations, ainsi de suite. Ils le tennent pour meme responsable, pour la plupart de l’elimination des Lions Indomptables et beaucoup demandent son limogeage. Ecoutez ! Soyon est sérieux. Je suis enseignant et n’attends pas de tous mes étudiants 20/20. Je n’attends pas de mes étudiants qu’ils soient excellents à tous les examens. Nous sommes dans le domaine de l’évaluation des performances. Des performances chèrement payées. Nous sommes à l’échelle humaine. Nous ne sommes pas à l’échelle de mécanisme automatique. Nous sommes à l’échelle des performances, qui appellent des concurrents. Un domaine du football », un communiqué du ministre des sports.

Dans la pratique, dans le monde, pour que le contrat du sélectionneur d’un pays soit validé par la Fifa, il faut qu’il porte la signature du président de l’association sportive concernée. Pour le cas d’espèce, le contrat de Conceiçao renouvelé le 27 août 2021 porte la signature de Seidou Mbombo Njoya, à l’occasion du président de la Fécafoot. L’on croyait le débat clos sur le sujet Conceiçao avec cette sortie du ministre des Sports. Samuel Eto’o à qui le Comité exécutif demande de se prononcer d’ici à demain devra alors, soit enteriner la décision du ministre des Sports, porteur de la décision du Gouvernement, soit opter pour le limogeage d’Antonio Conceiçao. Sur assister.

Achille Chountsa / 237online.com

#Recrutement #coach #des #Lions #Indomptables #Minsep #Fécafoot #qui #peut #quoi

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire