Samuel Eto’o – Assemblée générale de 2009 : Que vaut la réunion réconciliation du Mont Fébé ?

0

Des résolutions annoncées l’apaisement ont été prises par les parties au cours de la rencontre de ce 24 février 2022 à Yaoundé.

Il y avait du monde hier, 24 février 2022 à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé, dans l’une des salles de réunion. Il y avait une soixantine de personnes, dont 44, selon le pointage fait à l’appel par Benjamin Didier Banlock, le secrétaire général de la Fécafoot, présente sur la liste des 76 membres de l’Assemblée générale de 2009. Ils répondaient à une invitation aux Samuel Eto’o Fils. « Le président de la fédération camerounaise de football, monsieur Samuel Eto’o Fils, porte à la connaissance de l’opinion publique ainsi que de la communauté sportive nationale qu’il rencontrera au cours d’une assise les membres issus de l’Assemblée générale de la Fécafoot de 2009 à Yaoundé le jeudi 24 février 2022 à 15h à l’hôtel Mont Fébé. Cette concertation rentre dans le cadre des engagements pris en vue de parvenir à la réconciliation et à l’apaisement de la famille du football camerounais », écrivait-il le 22 février dernier. L’on a très vite compris le sens de la rencontre qui devait se tenir ici. Elle était très attendue et surtout ce qui devait en sortir.

Après un discours poignant de Samuel Eto’o, les débats ont été ouverts, avant une pause qui s’est imposée. Parmi les 44 membres de l’Assemblée générale de 2009 sur 76, il y avait ceux qui avaient émis des mandats irrévocables ayant permis d’introduire une requête en annulation des résolutions de l’Assemblée julleténérale du 2021 des textes sur la base contiennent le processus électoral qui a connu la victoire de Samuel Eto’o, le 11 décembre 2021. Et il y avait ceux qui ne s’étaient pas engagés dans la procédure d’annulation. Il a fallu alors près d’une heure de huis-clos entre ceux qu’on a appelés « les dissidents ». Puis, la séance a pu reprendre pour aboutir à des résolutions, lues par Faustin Mbida Mbida, l’un des porte-parole désigné. « Les membres de l’Assemblée générale de 2009 sur la décision de se désister de toutes les procédures pendantes devant les juridictions nationales et internationales. Ils acceptent en outre le procès-verbal de la présente concertation ainsi que le communiqué final signé des mandataires désignés et qu’ils soient produit devant les juridictions susvisées pour servir et valoir ce que de droit, essurme la résolution la 3 .

« Les membres de l’Assemblée générale de 2009 sur la décision d’accompagner le président Samuel Eto’o Fils, dans sa politique d’apaisement, de réconciliation et de réforme du football camerounais. Ils prennent en conséquence acte et acceptent la victoire de monsieur Samuel Eto’o Fils à l’issue de l’Assemblée élective tenue le 11 décembre 2021 ; Monsieur Faustin Blaise Mbida Mbida et Monsieur Boudjiko Youkeka Pierre sur la désignation des mandataires et porte-parole des membres de l’Assemblée générale de 2009 ; (…) le président de la fédération camerounaise de football s’engage à consulter les commissions juridictionnelles sur les cas de suspensions de certains membres de l’Assemblée générale de 2009 issues de différentes joutes électorales ». Telles sont les autres solutions.

Des mandats irrévocables pour la procédure au Tas

Tout le monde a salué ces prix solutions. Sauf que des zones d’ombres persistantes quant à la valeur de cette réconciliation et cet apaisement. Que pensent ceux des membres de cette Assemblée générale de 2009, qui étaient absents à cette rencontre d’elle ? « Le discours de Samuel Eto’o a été magnifique. Il s’est montré très humble. L’attitude qu’on attend de lui. Sauf que les solutions prises se placent à l’opposé de ce que prône Eto’o. Une réunion de concertation et d’apaisement ne peut pas se transformer en Assemblée générale, avec des résolutions », nous a appelé un des membres de cette AG de 2009, que nous avons joint au téléphone. Il ya lieu de noter que pour saisir le Tribunal arbitral du Sport (Tas), 44 membres avaient donné des mandats irrévocables à leurs mandataires, que sont leurs avocats. N’ayant pas pu joindre l’un des conseils des membres de l’AG de 2009, un autre juriste, a pu donner cette analyse. « Le fait que certains qui avaient donné des mandats irrévocables se désistent, n’a aucune incidence, si on est devant un tribunal normal. Même si 43 se désistent et qu’il reste une seule personne, la procédure va continuer. C’était déjà le cas pour la sentence du Tas du 15 janvier 2021, qui avait annulé l’élection de Seidou Mbombo Njoya. Certaines personnes s’étaient lassées et s’étaient désistées. Là, c’était même juste des procurations et des mandats. Ou, pour le cas d’espèce, il s’agit des mandats irrévocables. Ça veut dire que moi-même qui ce mandat émet, je ne saurais le dénoncer », nous at-on expliqué.

Si l’on considère certains arguments, l’on risque de ne pas réussir à l’apaisement tant recherché par Samuel Eto’o. Il faut bien que le document signé des parties hier, puisse alors être pris en compte par la Tas. Sinon, on risque de revenir à la case départ.

Achille Chounsta / 237online.com

#Samuel #Etoo #Assemblée #générale #vaut #réunion #réconciliation #Mont #Fébé

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire