Voici la lourde menace qui plane sur Eto’o dans l’affaire One All Sports

1

Une nouvelle cérémonie d’inauguration pour Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football.

C’est une demande d’Abdelaziz Mounde, président de la Maison des Camerounais en France.

Il demande au Pichichi de rendre publiques les informations contractuelles de One All Sports.

« Décidément, plus les jours passent plus de nouvelles voies s’élèvent pour demander des comptes à Samuel Eto’o au sujet de l’affaire ONE ALL SPORTS.

Ainsi Abdelaziz Mounde, le président de la maison des camerounais de France, souvent très peu dissert sur les questions sportives demande à Samuel Eto’o, le président de la FECAFOOT de rendre public les informations sur le contrat de ONE ALL SPORTS.

Il souligne ainsi: « La Fecafoot fait une très bonne chose en publiant le texte sur le salaire minimum, salutaire, de nos footballeurs. Il faut à présent publier le contrat de fourniture des équipements. C’est simple. On n’a pas besoin d’idoles mais de modèles ! ». Une invitation à Samuel Eto’o à être un peu plus sérieux.

Dans la matinée, à la suite d’une réaction de Claude Abe aux relents tribalismes sur la FECAFOOT, Mounde avait déjà souligné : « Au Cameroun, si tu t’appelles Tagne, dès que tu te prononces sur un fait d’actualité, ex : la Fecafoot, un professeur d’université comme Claude Abé, s’il n’est pas d’accord avec toi, associera ton propos à ton ethnie Bamileke. Ce football-là nous rend fous ! », a commenté le journaliste politologue Boris Bertolt.

ref: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire