Home Tags 6Medias

Tag: 6Medias

D’importantes inondations ont touché la ville espagnole de Saragosse dans l’après-midi du jeudi 6 juillet, rapporte El Pais. Provoquées par un orage, des pluies diluviennes se sont abattues sur une partie de l’Espagne, jeudi 6 juillet. A Saragosse, capitale de la région d’Aragon, c’est le chaos. Le quotidien El Pais indique qu’il est tombé jusqu’à 54,2 litres d’eau par mètre carré dans certaines parties de la ville. Le Parisien évoque plusieurs véhicules emportés dans certains endroits. Des vidéos et images postées sur les réseaux sociaux montrent des habitants se réfugier sur le toit de leur voiture. Des pompiers et des équipes de plongeurs seraient intervenus pour aider les personnes en difficulté, pour la plupart situées en bordure de la ville. Des cordes, des échelles et un camion tout terrain ont été utilisés pour venir en aide aux habitants piégés sur le toit de leurs voitures ou dans les arbres. Lignes de bus déviées, trains coupés et feux de circulation en panne Bien qu’aucun blessé n’ait été recensé par les autorités pour l’heure, les inondations ont tout de même provoqué la déviation de plusieurs lignes de bus et la panne de nombreux feux de circulation. Les trains prévus entre l’Aragon et Barcelone ont également dû être coupés.   À la suite de ces quelques dysfonctionnements, le maire de la ville a publié sur Twitter un message demandant de la patience et "beaucoup de prudence" à ses habitants : "L’averse qui s’est abattue sur Saragosse a affecté les transports et de nombreuses parties de la ville. Les services de la ville, les pompiers et la police travaillent déjà pour retrouver une situation normale au plus vite. Je vous demande de la patience et beaucoup de prudence en ce moment".  
Après le meurtre d’une femme à Angers le 22 juin, le principal suspect est toujours recherché par les forces de l’ordre. En fuite, il est désormais suspecté d’un second homicide, indique "Ouest-France". "Adélaïde est morte par strangulation. Ses enfants sont pris en charge loin d'Angers, préservés. La première personne que l'on soupçonne est quelqu'un que la victime connaissait". Tels sont les mots prononcés par Éric Bouillard, procureur de la République d’Angers, lundi 3 juillet lors d’une conférence de presse, rapporte Ouest-France. Des déclarations effectuées dans le cadre de l’enquête pour meurtre ouverte après la mort d’Adélaïde, 40 ans, retrouvée sans vie à son domicile le 22 juin. Selon les premiers éléments, l’auteur du crime pourrait être un certain Stéphane, âgé de 42 ans. L’homme, qui connaissait la victime, était détenu à la prison d’Argentan (Orne), où il purgeait sa peine avant d’être libéré temporairement, après avoir obtenu une permission pour passer un entretien d’embauche, poursuit le quotidien régional. "Il venait d'arriver chez elle sans doute le 20 juin", a ainsi déclaré le parquet. Mais l’homme n’est jamais revenu au centre de détention. Une voiture brûlée, son propriétaire retrouvé mort À Chailland, le 28 juin, une femme de 26 ans a subi une tentative de vol à son domicile ainsi qu’une agression "de la part d'un homme qu'elle reconnaît comme étant la même personne que l'auteur des faits d’Angers", a souligné le procureur, précise France 3 Pays-de-la-Loire. Alors qu’un tiers intervient pour secourir la jeune femme, le suspect s’enfuit et se cache dans les bois près de Cantenay-Épinard, là où sera retrouvé, brûlé, le véhicule volé plus tôt à Avrillé. "On sait qu'un véhicule va être dérobé à Avrillé entre le 24 et le 26 juin. Il a été retrouvé plusieurs jours plus tard à proximité de Chailland, en Mayenne", a poursuivi Éric Bouillard Les enquêteurs sont remontés jusqu’au propriétaire de la voiture, Jean-Claude Havard, un ancien élu municipal, retrouvé mort, chez lui, dimanche 2 juillet. Alors qu’un lien pourrait être établi entre les différentes affaires, Éric Bouillard a annoncé qu’"une information judiciaire devrait être ouverte dans les prochains jours" et qu'un appel à témoin est lancé. Il invite toutefois les témoins à contacter le 17 et à ne pas intervenir seuls, souligne Ouest-France.
Le mois dernier, la ville avait déjà été touchée par de fortes fumées, provoquées par les incendies au Canada. Cette fois, New York est en proie à d'étonnantes nuées d'insectes. Ces moucherons sont a priori sans danger pour la santé des habitants.  Ces dernières semaines sont pour le moins agitées à New York (États-Unis). Alors que les vastes incendies qui ont touché le Canada avaient recouvert la ville de la côte est américaine d'une épaisse fumée début juin, ses habitants sont désormais touchés par une invasion d'insectes, comme le rapportent plusieurs médias américains. Ils sont nombreux à avoir aperçu des essaims d'insectes voler dans le ciel new-yorkais. ABC explique que certains habitants ont aperçu des insectes ressemblant à des moucherons. L'un d'entre eux, Tyler Donaghy, écrit sur le réseau social Twitter que "des nuées de moucherons verts envahissent la ville de New York". Dans une autre vidéo, publiée sur Instagram, un homme circulant à vélo dans les rues se filme, la barbe remplie et le t-shirt recouvert de ces petits insectes. D'après la professeure en entomologie Corrie Moreau, interrogée par le New York Times, il s'agirait probablement de simples pucerons, qui ne présentent aucun danger pour l'homme. Mais qui ne se déplacent pas en si grand nombre habituellement.  "Pas une menace pour la santé publique"  "S'ils peuvent être agaçants, ces insectes ne représentent pas une menace pour la santé publique", a confirmé le Département de santé de New York dans un communiqué. Leur présence massive ne serait pas due aux fumées venues du Canada il y a quelques semaines, mais plutôt aux températures anormalement élevées constatées dans la ville cet hiver. Les plantes dont se nourrissent ces insectes auraient ainsi grandi plus rapidement qu'à l'accoutumée, et les moucherons se seraient reproduits plus tôt. Les forts vents qui touchent la ville pourraient aussi être une explication.