Home Tags épreuves

Tag: épreuves

Vivez en direct les arrivées des épreuves du marathon de Tours avec notre caméra postée sur la ligne d'arrivée
Quelque 12 millions d'élèves vont devoir remettre leur sac sur le dos. Ils font leur rentrée scolaire ce lundi : une rentrée marquée par les pénuries d'enseignants, l'interdiction de l'abaya et plusieurs nouveautés pédagogiques de la maternelle au lycée général.
Ce jeudi 17 août 2023 à 21h10, le Père Fouras a sorti une nouvelle carte atout dans cet épisode inédit de la nouvelle saison de "Fort Boyard", celle des «
Ce samedi 29 juillet, la course reine de l’événement trail de La Plagne s’élancera sur les coups de 5 heures du matin. Un dernier effort qui vient ...
Révélé en 2005 grâce à sa participation à Mon incroyable fiancé, Laurent Ournac a intégré le casting de Camping Paradis à peine un an après. C’était pour
Sur la Grande île, le BEPC demeure un examen important du parcours scolaire. En 2023, le ministère de l’Éducation comptabilise 305 836 candidats. Le plus jeune des prétendants à l’obtention de ce diplôme a 7 ans et le plus âgé 70 ans. Les épreuves ont débuté ce lundi 3, elles s'achèveront le mercredi 6 juillet 2023.
Après le baccalauréat 2023 mardi, les résultats des autres examens sont aujourd'hui officialisés vendredi avec ceux du Brevet des collèges, des BTS et des CAP. Les 26 et 27 juin, 14 839 collégiens avaient passé les épreuves du DNB, considéré comme le premier examen important de leur scolarité.
Sur la Grande île, le BEPC demeure un examen important du parcours scolaire. En 2023, le ministère de l’Éducation comptabilise 305 836 candidats. Le plus jeune des prétendants à l’obtention de ce diplôme a 7 ans et le plus âgé 70 ans. Les épreuves ont débuté ce lundi 3, elles s'achèveront le mercredi 6 juillet 2023.
Des collégiens bretons ont obtenu ce week-end une dérogation du ministre de l’Education nationale Pap Ndiaye les autorisant à rédiger l’épreuve de sciences qu'ils passeront ce mardi dans leur langue régionale. Une deuxième victoire après celle des Basques au printemps dernier, alors que la pédagogie dite immersive a été jugée inconstitutionnelle par le Conseil constitutionnel en 2021.
L’académie de Rennes a affirmé au réseau Diwan, réseau d'écoles où l'enseignement est dispensé en breton, que les copies des élèves de troisième écrites dans la langue locale seront bien corrigées, comme le rapporte Ouest France. Les collégiens qui le souhaitent pourront bien composer au brevet en breton. En effet, l’académie de Rennes a confirmé au réseau Diwan, un réseau français d'écoles associatives où l'enseignement est dispensé en breton, que les copies des élèves en langue bretonne seront intégralement corrigées, et ce, sans conséquence négative, comme le révèle Ouest France. “Nous avons eu l’information par le rectorat de l’académie de Rennes que celui-ci a obtenu la même dérogation que celle obtenue par l’académie de Bordeaux en mars. À savoir l’autorisation de corriger les copies des épreuves de science rédigées en breton de manière provisoire, jusqu’à l’évolution des modalités d’organisation du brevet”, a indiqué le président du réseau, Yann Uguen. Même cas de figure dans le Pays basque Avant l’annonce, certains élèves de troisième avaient fait savoir qu’ils avaient l’intention de passer leurs épreuves du diplôme national du brevet (DNB) en breton, même si cela leur faisait perdre des points. “C’est injuste, on apprend tout en breton”, disaient alors des élèves de Guissény, dans le Finistère. D’autres les avaient suivis, des frondeurs, qui souhaitaient compenser dans leur langue “pour la lutte”, comme le lançait une collégienne de Vannes (Morbihan). “Cette mobilisation des jeunes fait chaud au cœur : tout ne vient pas toujours du réseau ou des familles. C’est courageux de leur part”, a commenté Yann Uguen. Le réseau basque Seaska a déjà reçu l’autorisation du ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye, de laisser ces élèves écrire dans leur langue.