27.7 C
Yaoundé
dimanche, décembre 4, 2022
Home Tags Interdiction

Tag: interdiction

La Mairie de Strasbourg, sous l'impulsion de sa Maire de l'Environnement Jeanne Barseghian, détient le Leberg depuis sa prise de fonction en juillet 2020...
Keywords: Côte d'Ivoire,Ivorian Popular Front,Koudou Gbagbo Laurent,Damana Adia Pickass,Abidjan,Port-Bouët,Alassane Ouattara,Côte d'Ivoire, Ivorian Popular Front, Koudou Gbagbo Laurent, Damana Adia Pickass, Abidjan, Port-Bouët, Alassane Ouattara,,FPI-Gor,Interdiction,meeting,,,,Affectation en 6e,tout change,normalisation,coupures de courant,Damana Pickass,machination,,,,
La France se montre tellement déterminée à continuer d'insulter les caricatures contre le Prophète Muhamed Pourtant «le pays des libres» voulait liquider Charlie Hedbo, car le journal a simplement caricaturé De Gaulle «Nous n'abandonnerons pas les caricatures, les dessins, même si
Un fait historique que tout le monde sait, mais que beaucoup dissimulent, par hypocrisie, aurait réveillé plus d'un somnambule, s'il était souvent rappelé Le journal Charlie-Hebdo s'appelait Hara-Kiri, à ses débuts Et le Hara-Kiri l'a fait la même chose, c'est-à-dire caricature Un jour, le journal Hara-Kiri a caricaturé la mort du général De Gaulle La justice française a saisi ces caricatures du général De Gaulle, jugé les journalistes et prononcé la dissolution du journal Hara-Kiri a été banni de la publication et même de l'utilisation du nom "Hara-Kiri" La raison évoquée par la justice française: le caractère sacré de la personne de De Gaulle Pour pouvoir continuer sa profession, et vivre, le les journalistes de Hara-Kiri ont décidé d'abandonner ce nom interdit pour en créer un autre et recommencer à publier, pour contourner l'interdiction Ils ont décidé de composer un nom qui rappellerait la mésaventure vécue, à la suite des caricatures de Charles De Gaulle Ils ont eu peur de choisir le nom "Charles de Gaulle Hebdo" ou "Charles Hebdo", ils ont opté pour "Charlie Hebdo" Et ce sont les mêmes journalistes qui vous disent que pour le prophète de l'Islam, il ne devrait pas y avoir de sacré, qu'ils devraient avoir le droit de le caricaturer Et c'est le même État français qui leur a refusé ce droit pour De Gaulle qui les reconnaît pour le prophète leader de la France, MACRON, pour constater que tout musulman qui s'indigne des caricatures du prophète, comme eux, ils s'indignent de celles de De Gaulle, est un extrémiste fanatique qui ne peut pas vivre dans la République Comment pouvez-vous être si aveugle voir cette hypocrisie suintante?
Le journal Charlie Hebdo s'appelait Hara Kiri, à ses débuts Et le Hara Kiri a fait la même chose, c'est-à-dire la caricature Un jour, le journal Hara Kiri
Ce site, comme beaucoup d’autres, utilise des petits fichiers appelés cookies pour nous aider à améliorer et personnaliser votre expérience.
Accepter
Privacy Policy