Home Tags Nuit de noces

Tag: nuit de noces

L’épicentre de ce tremblement de terre d’une magnitude comprise entre 6,8 et 7 sur l’échelle de Richter se trouve au sud de la ville touristique. Le bilan donné par les autorités, qui font aussi état de 153 blessés, est provisoire. La secousse a notamment été ressentie à Rabat, Casablanca, Agadir et Essaouira.
Une cérémonie, présidée par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a eu lieu mercredi pour présenter l’engin.
Victorieuse face à l’Irlande (2-0) jeudi au Parc des Princes, l’équipe de France se rapproche de la qualification pour le championnat d’Europe. Buteur et très actif dans le jeu, Aurélien Tchouaméni a marqué des points dans la hiérarchie du milieu de terrain.
Premiers du groupe B et invaincus, les Bleus se sont imposés au Parc des Princes (2-0) grâce à des buts d’Aurélien Tchouaméni et Marcus Thuram.
Premiers du groupe B et invaincus, les Bleus affrontent l’Irlande, jeudi au Parc des Princes, pour la cinquième journée de qualifications au championnat d’Europe 2024.
Premiers du groupe B et invaincus, les Bleus affrontent l’Irlande, jeudi au Parc des Princes, pour la cinquième journée de qualifications au championnat d’Europe 2024.
La sortie d’« Hackney Diamonds », premier disque de chansons originales du groupe depuis « A Bigger Bang », paru en septembre 2005, a été officialisée lors d’une émission diffusée sur YouTube mercredi 6 septembre.
TRIBUNE. Le sociologue et politiste estime, dans une tribune au « Monde », que « L’Histoire du conflit politique » des deux économistes se pose d’emblée comme une référence. Malgré des limites, son approche replace les inégalités sociales au cœur des études du vote
Dans « Une histoire du conflit politique », les économistes publient une somme sur l’histoire électorale de la France. En fonction des revenus, du milieu social et du lieu d’habitation des votants, ils analysent les rapports de force – bipartition ou tripartition – qui dominent le champ politique et leurs liens avec les inégalités sociales.
TRIBUNE. L’historien Laurent Le Gall salue, dans une tribune au « Monde », le travail de Julia Cagé et Thomas Piketty qui « bouscule les certitudes » avec leur « Histoire du conflit politique ». Mais il déplore que les deux économistes laissent de côté les apports des sciences sociales sur l’hétérogénéité des choix électoraux.