Fame Ndongo renié : la justice donne raison Messanga Nyamding

0

• La justice donne raison Nyamding Messanga

• Sa décision d’attribution a été suspendue

• Le militant du RDPC se dit victime de véhémence politique

C’est une grande victoire pour le professeur Charlemagne Pascal Nyamding Messanga. Expulsé de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (Iric) alors qu’il occupait le poste de Chef du Département de l’Intégration et de la Coopération au Développement, le membre du Comité Central du RDPC a cette décision du Ministère de l’Enseignement Supérieur, Jacques Fame, toujours dénoncé. ndongo.

Le 15 octobre 2021, le tribunal administratif du Centre a, par ordonnance, suspendu les effets de la décision attaquée. « Ceci (le commentaire de l’éditeur de la demande) est correct. En conséquence, les effets du décret n°21-00003/MINSUP du 22 mars 2021 portant affectation d’un enseignant dans l’annexe de la Faculté de droit et des sciences politiques de l’Université de Ngaoundéré sont suspendus. , Annexe de Garoua », précise le règlement.
Pour rappel, Messanga Nyamding a été remplacé à l’Iric par l’enseignant Mandjem Yves Paul. Il a ensuite été détaché à l’Université de Ngaoundéré. L’universitaire a toujours critiqué cette décision de Fame Ndongo. Il est persuadé d’être victime de violences politiques.

« Vous ne pouvez pas être heureux si vous perdez un emploi, mais je ne suis pas en colère. Cependant, un rouleau compresseur me passe dessus. J’ai été brutalement congédié. J’appelle ça un licenciement. Mais il est normal d’être remplacé dans l’administration. Principalement parce que celui qui me remplace est compétent », a-t-il déclaré quelques heures après sa sortie.

Messanga Nyamding fait partie du mouvement Biyaists, un mouvement au sein du RDPC qui dénonce les dirigeants du régime qui sapent la politique de Paul Biya.

Ngoh Ngoh

Lors de l’émission « Droit de Réponse » le dimanche 3 octobre 2021, le Pr. Dr. Pascal Charlemagne Messanga Nyamding, membre du Comité central du RDPC, une étonnante révélation. Il a indiqué en mondovision que Paul Biya n’est pas le vrai président du Cameroun. Selon ce cadre du parti Torch, le pays est dirigé par le secrétaire général de la présidence de la République, le ministre des Affaires étrangères Ferdinand Ngoh Ngoh. Bien sûr, la révélation en a surpris plus d’un.

Relancé par le journaliste Cedrick Noufele qui veut en savoir plus, Messanga Nyamding poursuit.

« Le Cameroun est bien gouverné par le ministre d’État Ngoh Ngoh. C’est partout. Il a la délégation de signature. La bonne chose à propos de cet homme est que tous ses amis sont bons. Il supervise tout ce qu’il y a à faire dans les affaires politiques, dans les affaires économiques. Les gens n’aiment peut-être pas le ministre Ngoh Ngoh, mais je vois qu’il est omniprésent et omnipotent comme un vrai président », a-t-il déclaré.

#Fame #Ndongo #renié #justice #donne #raison #Messanga #Nyamding

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: