NOSO : plusieurs militaires camerounais ont fait défection

0

• Les militaires dénoncent l’attitude de leurs camarades sur le terrain

• Ils prétendent que certains les laissent sur le terrain

• Le conflit s’étend à la région occidentale

La violence des combats de ces dernières semaines dans les deux régions anglophones du Cameroun fait d’énormes pertes dans les deux camps. Les pertes dans les rangs de l’armée commencent à affecter négativement les troupes qui font défection.

En effet, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, un groupe de militaires camerounais déployés en zone anglophone dénonce l’attitude de certains de leurs camarades qui ont quitté les lieux.
« Dieu est avec nous, nous ne mourrons pas dans cette guerre… On se moque de nos camarades qui nous laissent au sol et s’échappent… Un sous-officier, il n’a même pas honte. Si c’est pour le vol d’argent, est-ce fort !!!, a déclaré un soldat après avoir neutralisé deux engins explosifs improvisés (EEI) placés sur leur passage par les séparateurs.

Il affirme également dans la vidéo qu’il s’est battu avec acharnement contre les éléments sécessionnistes sur place.
« Nous ne sommes pas des démineurs, mais plutôt nous avons été surpris par eux. L’un a explosé, voici le trou… Voici le second, les gars. »

Pour le moment, la rédaction de CameroonWeb ne peut indiquer le lieu ou la date à laquelle cette vidéo a été enregistrée.

Mais il faut noter qu’il se propage de jour en jour à la région ouest avec son lot de dégâts. C’est le cas de la région Ouest. Plus de 20 civils et éléments des forces de défense et de sécurité ont été tués depuis 2020, selon l’armée, dans des attaques dans le département de Bamboutos. Il a fait l’objet de plusieurs attentats, le dernier en date étant celui de Zavion le 14 juillet 2021. dans le district de Babadjou, où deux gendarmes ont été tués puis décapités, les assaillants ont attaqué le poste de contrôle mixte à la frontière entre les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest. Cette attaque fait suite à celle de Galim dans la nuit du 29 au 30 avril 2021, une attaque contre le poste militaire de Menfoung qui a fait quatre morts. Des armes de pointe ont été prises par les assaillants après plusieurs raids.

La rédaction de CameroonWeb vous propose la vidéo postée ci-dessous par les militaires.

Réponse féroce à NOSO : Beti Assomo envoie des renforts contre les sécessionnistes (Journal Le Jour)

Des moyens humains et matériels supplémentaires sont annoncés pour mettre fin aux attentats.

Après plusieurs heures de réunion de sécurité à Mbouda le vendredi 23 juillet, de nouvelles mesures fortes ont été prises, et seront mises en œuvre dans les prochaines heures, annoncent nos sources, pour mettre fin aux attentats. « A l’issue de cette réunion et au vu des présentations et propositions des différents responsables, des mesures fortes ont été prises pour empêcher ce qui se passe dans les Bamboutos et le Noun. Ces mesures seront mises en œuvre dans les prochaines heures, afin que le degré de responsabilité soit garanti. Il est à déplorer, les pertes d’hommes dans les rangs sont le résultat de violations des consignes par certains qui en payent le prix. Les effectifs seront renforcés, de même que les ressources matérielles. Indique notre source de sécurité.

La mission est de ne pas laisser le risque sécuritaire dans le nord-ouest et le sud-ouest se propager à l’ouest. « Il est hors de question de faire émigrer le risque sécuritaire du Nord-Ouest et du Sud-Ouest vers la région de l’Ouest, qui accueille déjà de nombreux compatriotes du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, la mission est importante, ce qui comptera c’est l’efficacité de la mise en œuvre du « Et pour y parvenir, les populations sont invitées à coopérer davantage avec les forces de sécurité et de défense, les chefs traditionnels devront jouer un rôle très important, pour une meilleure synergie des actions pour assurer la sécurité.

La réunion sécuritaire ordonnée par le chef de l’Etat, le chef des forces armées, qui a envoyé le ministre adjoint à la présidence en charge de la défense à Mbouda, a permis à Joseph Beti Assomo d’examiner plus en détail les dispositions auxquelles sont confrontées les forces armées. attaques enregistrées. Opportunité pour le Mindef de faire le point sur les opérations de maintien et de rétablissement de l’ordre, ainsi que de protéger les populations et leurs biens dans la région ouest. Une minute de silence a été observée à la mémoire des éléments des forces de sécurité et des civils tombés dans ces attaques meurtrières.

#NOSO #plusieurs #militaires #camerounais #ont #fait #défection

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.