Barkhane : visite au Burkina Faso, Le Drian revient sur les annonces de Macronn.

0

Le ministre français des Affaires étrangères a rencontré vendredi 11 juin à Ouagadougou le chef de l’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré. Après l’attentat de Solhan la semaine dernière, le chef de la diplomatie française est venu exprimer ses condoléances à la France face au drame vécu par les Solhanais. Il en a profité pour s’expliquer sur la nouvelle politique sécuritaire de la France au Sahel.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudanic

Initialement, cette visite n’était pas prévue, mais après l’attaque de Solhan la semaine dernière, le chef de la diplomatie française est venu au Burkina Faso présenter ses condoléances au Burkina Faso après l’attaque de la commune rurale de Solhan. «  J’ai pensé qu’il était essentiel de m’arrêter ici pour exprimer au Président Kaboré les condoléances de la France, et notre empathie pour le peuple burkinabè après ce massacre dont les habitants de Solhan ont été témoins. »

Après les annonces du président français sur la fin de l’opération Barkhane, Jean-Yves Le Drian assure que les priorités au Sahel restent les mêmes, mais que la reconquête des zones libérées est une explosion civile et politique des États.  » Bref, avec la présence renouvelée de l’administration, de l’éducation, des services hospitaliers et policiers, l’État prend sa place. Et là c’est bien de la responsabilité de chaque Etat. Qui le font en général je crois. »

Sahel : la France veut changer de cadre et de stratégie dans la lutte contre le terrorisme

Désormais, la présence française au Sahel s’articulera autour de deux axes, selon Jean-Yves Le Drian.  » D’une part, renforcer la coopération et le soutien avec les armées africaines présentes sur le terrain, mais aussi en coopération avec l’organisme de formation que nous avons mis en place au niveau européen, appelé EUTM. Le deuxième pilier est de renforcer la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes avec l’épine dorsale de la force Takuba. »

Selon le ministre français des Affaires étrangères, son pays ne veut pas installer de base militaire au Burkina Faso, mais veut lutter contre le terrorisme avec les troupes burkinabè.

Lire aussi : Emmanuel Macron annonce « la fin de l’opération Barkhane comme opération extérieure »

.

#Barkhane #visite #Burkina #Faso #Drian #revient #sur #les #annonces #Macronn

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire