Les candidats à la présidentielle draguent les électeurs du mont Kenya

0

La bataille en vue de la presidentielle s’accelere au Kenya. La campagne s’ouvre désormais le 29 mai, mais depuis plusieurs semaines déjà, les réunions se multiplient aux quatre pièces du pays. Une région canalise l’attention des principaux candidats et de leurs soutiens : le mont Kenya. Le sortant Uhuru Kenyatta, dont c’est le fief, s’active pour tenter d’y imposer son dauphin Raila Odinga, et contrer la percée de William Ruto dans cette région-clé. Elle représente un tiers des votants. Et fut le berceau de trois des quatre présidents qu’a connu le Kenya.

Avec notre correspondant à Nairobi, Florence Moricea

Réceptions à la présidence, réunions dans la loge d’État, réunions… Ces dernières semaines, le président Kenyatta biconne les notables du mont Kenya. Le week-end dernier encore il les a réunis autour d’un message clair : il faut soutenir Raila Odinga. Le chef de l’État n’ignore pas que son dauphin, candidat à la présidentielle pour la 5e fois, a toujours fait des scores très faibles dans cette région pourtant crucial pour remporter une élection.

Le phénomène porte même un nom, explique Dismas Mokua, analyste politique. † On appelle ça la « RailaPhobie » au mont Kenya. C’est comme une peur profonde de Raila Odinga, qui est le résultat de toute une propagande toxique qui a consisté à dire depuis des années aux habitants du mont Kenya qu’il était dangereux, que s’il est élu présidentre il femmes et vos maisons… Si vous demandez à la majorité des habitants du mont Kenya pourquoi ils ont peur de Raila Odinga, souvent ils n’ont même pas de raison. On leur a toujours ce qu’il était dangereux. Mais actuellement, le président Kenyatta ne ménage aucun effort pour inverser la tendance.

D’autant que la popularité du chef de l’État s’est érodée dans la région au cours de son mandat sur fond de crise économique. Tandis que William Ruto, son rival, qui a arpenté la région ces dernières années, a récemment reçu des soutiens de poids parmi les notables du mont Kenya. Pour enrayer cette tendance, selon la presse kényane, le parti d’Uhuru Kenyatta, aurait également dépensé, depuis le mois de janvier, l’équivalent de 300 000 euros et la campagne d’affichage et l’honneur du chef de l’État.

#Les #candidats #présidentielle #draguent #les #électeurs #mont #Kenya

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire