Naufrage d’un cargo à Madagascar : l’espoir de retrouver des survivants s’estompe

0

Le bilan s’élève mercredi 22 décembre 2021 à 64 morts dans le naufrage du cargo « Francia », lundi matin sur la côte nord-est de Madagascar. Le navire transportait 130 passagers.

Avec notre correspondant à Antananarivo, Laure Verneau

Plus de la moitié des passagers se sont noyés, dont cinq enfants. C’est le dernier bilan que la Gendarmerie nationale a failli donner ce mercredi matin trois jours après le naufrage du cargo La France. Cinquante personnes ont été secourues et une quinzaine sont toujours portées disparues.

Les 25 nouveaux corps ont été retrouvés ce matin, en bordure du Sainte-Marie, à une vingtaine de milles de l’endroit où le bateau s’est échoué.  » Les corps ont été déplacés par les courants océaniques Cela explique le général de gendarmerie Zafisambatra Ravoavy.

Un moteur défectueux

La cause du naufrage est désormais connue, il s’agit d’un moteur défectueux, selon les autorités portuaires et maritimes. Le bateau en bois s’est dirigé droit vers un récif où il s’est coincé. L’eau s’est alors infiltrée petit à petit à bord, piégeant les passagers. Selon ces autorités, les résultats sont susceptibles d’évoluer. Les services d’urgence tardent à atteindre la zone, qui est mal desservie par la route nationale.

Ce drame suscite évidemment beaucoup d’émotion, d’autant plus que le cargo n’avait pas toutes les autorisations nécessaires pour circuler. C’était un bateau clandestin qui naviguait sans permis. Il a quitté la ville d’Antanambe, où il n’y a ni port officiel ni autorité portuaire, pour faire la liaison avec Soanierana Ivongo, à environ 80 km au sud, a indiqué un agent local. Cette source dit que c’était « la première fois que nous entendions parler de ce cargo. S’ils avaient fait ce rapprochement plusieurs fois, nous l’aurions remarqué. Ce serait donc une liaison exceptionnelle. Reste à savoir pourquoi ces 130 personnes ont embarqué clandestinement sur ce bateau.

En hommage aux victimes, le président de la République Andry Rajoelina a décrété jeudi jour de deuil national.

A lire aussi : Madagascar : le funiculaire, une verrue pour la colline sacrée, déplorent les citoyens

.

#Naufrage #dun #cargo #Madagascar #lespoir #retrouver #des #survivants #sestompe

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire