Don de Kamto : Dr Malachie jette de l’huile sur le feu en essayant de justifier son refus

    0
    21

    Maurice Kamto aurait-il envoyé des émissaires sous la bannière du programme Survie Cameroon Survival Initiative ? En tout cas, c’est ce que lui reproche le ministre de la Santé Publique Manaouda Malachie.

    Le ministre camerounais de la Santé publique Manaouda Malachie reproche au leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) d’avoir plutôt envoyé des émissaires, sous la bannière du programme Survie Cameroon Survival Initiative.
    La passe d’armes entre le Gouvernement et le MRC se poursuit dans les médias étrangers, au sujet du refus par le ministère de la Santé Publique du don de Maurice Kamto, dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus. Invité du journal Afrique sur Radio France Internationale (RFI) ce vendredi 1er mai 2020, le ministre de la Santé, Manaouda Malachie, a donné les raisons qui ont justifié son refus de réceptionner le don du leader du MRC.

    « Le monsieur se serait présenté individuellement qu’on aurait pu prendre son don sans problème. Nous en avons besoin. Mais, ce n’est pas parce que nous sommes en situation d’épidémie que nous devons mettre de côté notre règlement. Nous devons, beaucoup plus encore, mettre un accent sur cela », a-t-il déclaré.

    Il reproche à l’opposant camerounais d’avoir convoyé son colis sous la bannière du programme Survie Cameroon Survival Initiative (SCSI), dont l’existence est vivement contestée par le gouvernement.

    « Nous n’avons pas refusé, mais lui avons demandé simplement de s’adresser davantage au ministère de l’Administration territoriale qui gère les associations », précise Malachie Manaouda.

    Ce qu’en pense le MINAT
    Le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, ne cesse d’insister sur le fait que ce programme opère dans l’illégalité, sans autorisation préalable de son ministère, seul habileté à agréer des associations. Il a par conséquent exigé le gel des fonds du SCSI dans les comptes Mobile Money de MTN Cameroon et Orange Money d’Orange Cameroon.

    « La porte est ouverte, mais tout doit se faire dans le cadre légal. Ceux qui veulent nous aider, doivent travailler dans le cadre des structures mises en place par le Gouvernement (…) Quand ils vont piétiner la loi, ils seront frappés », prévient-il.

    Au MRC, on n’a cure de ces menaces. Le porte-parole de Maurice Kamto, Olivier Bibou Nissack, lui aussi intervenant sur RFI, a assuré que le programme humanitaire allait poursuivre ses activités sans ciller. « Les actions initiées et impulsées par Survival Cameroon se poursuivront et iront jusqu’à leur terme. L’assistance humanitaire dans de telles circonstances, ne peut pas être contrariée », réplique-t-il.


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here