Afin d’augmenter ses recettes, les autorités douanières relancent le projet de centres commerciaux aux frontières du Cameroun

0

(Investir au Cameroun) – Les autorités douanières camerounaises veulent relancer le projet de création de centres commerciaux à certaines frontières du Cameroun pour lutter contre le commerce illégal et augmenter les revenus.

A l’occasion de la célébration de l’édition 2022 de la Journée internationale de la douane, le patron de cette administration, Fongod Edwin Nuvaga (photo), a de nouveau évoqué le projet à Yaoundé. « J’annonce la signature imminente d’un protocole d’accord avec les Communes et Cités Unies du Cameroun, dans le double but d’accompagner la mise en œuvre du processus de décentralisation et d’optimisation des recettes douanières par la mise en place de centres commerciaux sur certaines frontières avec les pays voisins« , il a dit.

La DG Douanes donne ainsi un nouveau souffle à un projet vieux de dix ans. En effet, c’est en septembre 2014 que le Premier ministre de l’époque, Philémon Yang, a annoncé la «décret portant création, organisation et fonctionnement des centres commerciaux dans les zones frontalièresC’est, selon l’article 2 du texte gouvernemental, «des points d’entrée uniques pour les marchandises dans les villes frontalières de l’hinterland, les entrepôts ou les zones de dédouanement développés dans le cadre d’un partenariat entre l’administration des douanes et les communes concernées».

Les pôles commerciaux devraient, selon le texte du Premier ministre, constituer une nouvelle source de revenus pour les communes des régions frontalières, dans la mesure où l’article 11 du texte gouvernemental le souligne, »les communes qui ont implanté des pôles commerciaux bénéficient, en soutien des investissements réalisés, d’une dotation financière annuelle calculée sur la base des recettes budgétaires générées par les bureaux de douane situés sur le territoire de la commune».

La création de ces centres de commerce, mandatée par la loi de finances 2011 de l’Etat du Cameroun, devrait contribuer à la réduction des pertes causées par la fraude et la contrebande, tant pour les douanes que pour les entreprises, pertes estimées par la Chambre à 225 milliards de FCFA. par année de commerce. Cependant, selon un douanier, l’action de ces centres pourrait être limitée par l’extrême porosité des frontières camerounaises.

Au titre de la loi de finances camerounaise de 2022, 903,9 milliards de FCFA de recettes douanières sont attendues, soit une augmentation de 99,2 milliards de FCFA par rapport à l’exercice 2021.

Sylvain Andzongo

.

#Afin #daugmenter #ses #recettes #les #autorités #douanières #relancent #projet #centres #commerciaux #aux #frontières #Cameroun

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire