Asecna : Les contrôleurs aériens lèvent l’ordre de grève au Cameroun

0

(Investir au Cameroun) – La devise de l’Union des syndicats de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) a été levée au Cameroun le 22 août après des consultations entre le gouvernement et l’Union nationale des contrôleurs aériens de Cameroun (Synac). « Le Synac déclare la levée immédiate de l’ordre de grève prévu du 25 au 27 août 2022 au Cameroun», apprend-on dans un communiqué cosigné par le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe.

Selon ce document, ce compromis a été trouvé par le membre du gouvernement à Douala, à l’issue d’un meeting multipartite au cours duquelprogrés significatifont été notées dans la résolution les revendications exprimées par les onze organisations syndicales cosignataires de l’annonce de grève susmentionnée. Mais le ministre camerounais ne donne aucun détail.

Selon leur annonce de grève, les revendications des membres du syndicat sont entre autres liées, « renforcement des capacités opérationnelles, de l’évolution professionnelle et du plan de carrière du contrôleur aérien de l’Asecna« Des négociations ont commencé au sein de l’institution, sans aboutir à une solution dont les contrôleurs soient satisfaits. Cela a fait craindre un risque de perturbation du transport commercial dans les 17 pays dont l’agence gère l’espace aérien. Cameroun, ce spectre semble désormais lointain .

Fondée à Saint Louis au Sénégal le 12 décembre 1959, l’Asecna (environ plus de 6 000 salariés), dont le Cameroun est membre fondateur, représente un modèle de gestion coopérative de l’espace aérien après plus d’un demi-siècle. Il fournit des services aériens dans une zone de 16 100 000 km2 (1,5 fois l’Europe) divisée en 6 régions d’information de vol définies par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

L’Agence, dont les revenus proviennent des redevances de survol (élément de coût entrant dans la détermination du prix des billets d’avion), a vu ses ressources financières s’amenuiser ces dernières années. Selon le PDG de l’Asecna, Mohamed Moussa, l’organisation a beaucoup souffert des effets néfastes du Covid-19 qui paralyse le secteur du transport aérien. Au point que certaines compagnies aériennes ont été complètement fermées. En 2020, le chiffre d’affaires de l’Asecna est inférieur à 70% de celui de 2019.

SA

#Asecna #Les #contrôleurs #aériens #lèvent #lordre #grève #Cameroun

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire