Cameroun – Collaboration: Gestion durable des forêts et traçabilité de l’exploitation forestière au cœur de la rencontre entre le ministre des forêts Jules Doret Ndongo et des diplomates européens

0
16


Cette rencontre a eu lieu le 27 avril 2021 à Yaoundé.

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF) Jules Doret Ndongo a livré une audience aux diplomates européens le 27 avril 2021. Il s’agit notamment de l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Cameroun, Corinna Fricke, et le tout nouvel ambassadeur, chef de délégation de l’Union européenne (UE), Philippe Van Damme. A la table des débats, la gestion durable des forêts et la traçabilité des opérations.

Dans les colonnes du journal à capital public Cameroun Tribune En kiosque le 28 avril 2021, le MINFOF confirme que: Pour que nous puissions concevoir un système pour cela pouvons-nous améliorer nos performances, nous avons, en collaboration avec nos donateurs, mis en place un dispositif pour assurer cette gestion durable et voir comment nous pouvons augmenter les revenus ».

Pour Corinna Fricke, « nous sommes d’accord avec le ministère en charge de la forêt qu’il est nécessaire de mettre en place un système garantissant une exploitation légale afin que le Cameroun puisse profiter pleinement de ses ressources naturelles », on peut lire dans les colonnes du journal.

Alors au départ «Il s’agit de mettre en place la dématérialisation des procédures un levier pour la modernisation de l’administration forestière. À cette fin, le système informatique de gestion de l’information forestière de deuxième génération (SIGIF 2) ».

Pour Philippe Van Damme, L’Union L’Union européenne attache une grande importance à la gestion durable du bassin forestier camerounais et, plus généralement, des forêts congolaises sur les plans écologique, économique et social. Dans le domaine de la gestion et du suivi des flux dans le secteur du bois, nous avons convenu qu’il y aura un besoin de suivi et que la société civile devrait être invitée à suivre les systèmes en place. Et nous devons, pour notre part, nous conformer aux normes internationales négociées entre l’UE et un certain nombre de pays « , note le journaliste.

Et pour couronner le tout, « Ce sera aussi une question pour l’UE et l’Allemagne, en accord avec le MINFOF, de mobiliser des experts indépendants pour revoir le système et voir où des améliorations et des corrections peuvent être apportées, afin que le Cameroun puisse s’aligner pleinement sur le programme d’application de la réglementation forestière, de la gouvernance et du commerce, qui fournira une certification de durabilité au bois exporté par le Cameroun », éclairé.

Wilfried SUPPRIMER

.



Source link

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis



Lire aussi  Covid-19: le Cameroun prolonge les délais de paiement des soldes fiscaux pour l'exercice 2020