Cameroun – Fiscalité : Suite au redressement fiscal évalué à 10,881 milliards par la DGI, le MINFI autorise Vision4 à ne payer que 1,890 milliards

0

La chaîne de télévision de Jean-Pierre Amougou Belinga a donc obtenu du ministre des Finances Louis Paul Motaze une réduction de sa dette fiscale de 8,991 milliards de FCFA, soit une réduction de 82,6%.

C’est une fin plutôt heureuse pour Jean-Pierre Amougou Belingale patron de anecdote de groupedans cette affaire fiscale qui l’a récemment opposé à Direction générale de impôts (DGI). L’établissement géré par Humble Mopa a récemment procédé à un redressement fiscal de la chaîne télévision vision4, dont l’IRS bavait depuis des années, et a estimé la dette fiscale de cette chaîne de télévision envers le Trésor à 10,881 milliards de FCFA.

Cette ardoise, jugée exorbitante par Vision4, a suscité l’indignation de la chaîne de télévision, qui l’a contestée en déposant au préalable un recours auprès du ministre des Finances, Louis-Paul Motazetutelle de la DGI.

Commentant le 3 août 2022 à Jean-Pierre Amougou Belinga, le patron de ce département ministériel jugé recevable et motivant sa demande, il a répondu que : « les redressements intégralement maintenus concernent la réintégration des charges injustifiées, leur imposition à l’IS et à l’IRCM ; la liquidation de la TSR sur les contrats de livraison et de transfert d’argent (France et Le Portugal); et enfin le paiement du précompte mobilier de 5,5 sur les honoraires et prestations payés à des tiers. D’autre part, la reconstitution de votre chiffre d’affaires, sur la base d’opérations imposables dont les versements figurent sur vos relevés bancaires, a entraîné une révision des bases précédemment retenues pour le règlement au titre de l’impôt sur les sociétés ; l’IRCM; TVA « explique le ministre.

En conséquence, Vision4 est exonérée du paiement de 8,991 milliards de FCFA, sur les 10,881 milliards, soit une réduction de sa charge fiscale d’environ 82,6%.

Dans un communiqué rendu public lundi soir 8 août 2022, le patron de la station s’est félicité de la décision après que le Comité d’appui à l’instruction des recours passés du MINFI a procédé à un réexamen de sa culpabilité.

Vision4 menace de porter plainte

Malgré ce dénouement heureux pour ce média, le promoteur dénonce un « imposition abusive, improbable, téléguidée, suspecte et manipulée » de son entreprise », imputable selon lui au fisc, dont Modeste Mopa et ses employés. Il est important de préciser qu’au plus fort de cette affaire, plusieurs cadres de la DGI avaient été arrêtés puis placés en garde à vue sur les accusations de Jean-Pierre Amougou Belinga. Ils ont été accusés d’avoir tenté de soudoyer le PDG du groupe Anecdote pour réduire ou effacer cette dette. Le chef du Centre régional des impôts de Centre, Émilienne Mvogo, a été détenu pendant quelques jours à la prison centrale de condenguiavant d’être libéré plus tard.

Malgré cette fin heureuse pour Vision4, le promoteur estime que l’image de marque de sa chaîne a été ternie, et « se réserve le droit d’intenter une action en justice en temps opportun pour des dommages-intérêts pour l’atteinte à son image », déclare-t-il à la fin de son communiqué.

#Cameroun #Fiscalité #Suite #redressement #fiscal #évalué #milliards #par #DGI #MINFI #autorise #Vision4 #payer #milliards

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire