Contrat équipementier : One All Sports s’engage à verser 1 milliard FCFA/an à la Fecafoot, le double Le Coq Sportif

0

(Investir au Cameroun) – Lors d’une émission télévisée sur la chaîne camerounaise Canal 2 InternationalSamuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Facafoot) et ancienne star du football, a dévoilé le 8 novembre les clauses contractuelles avec son nouvel équipementier One All Sports, dont les usines sont implantées en Thaïlande.

Selon le président de la Fédération, le nouvel équipementier des équipes nationales de football du Cameroun s’est engagé à verser à la Fecafoot un montant de 1 milliard de FCFA par an, soit 3 milliards de FCFA au total sur la durée contractuelle fixée à 3 ans. . C’est plus du double de ce que proposait l’équipementier français Le Coq Sportif. En effet, ce dernier a révélé lors d’une récente procédure judiciaire en France contre l’Association camerounaise de football qu’il versait 750 000 euros soit 491,28 millions de FCFA annuellement à la Fed.

De plus, précise Samuel Eto’o, le partenariat avec One All Sports comprend également la fourniture d’équipements d’une valeur d’un million d’euros (655,04 millions de FCFA) par an pour les sélections nationales et d’un bus VIP de luxe pour les Lions Indomptables du Cameroun, l’équipe nationale équipe de drapeau. Ceci à partir de 2023. Pour le président de la Fed, l’offre du nouveau fournisseur de matériel en vaut la chandelle pour rompre le contrat qui le liait au Coq Sportif.

One All Sports, basé à Bangkok, est surtout connu dans le milieu du sport automobile. Cet équipementier est arrivé en août dernier dans un contexte où Le Coq Sportif annonçait un contentieux contre la Fédération camerounaise de football pour rupture abusive de contrat. Le 23 juillet, la Fecafoot a résilié ledit contrat avant l’échéance fin 2023. Alors que la Fecafoot l’accuse de ne pas remplir ses obligations contractuelles, notamment dans le domaine financier, Le Coq Sportif réfute plutôt et accuse la Fecafoot d’un manquement unilatéral malgré ses actions de règlement à l’amiable. Enfin, la justice française a été saisie, comme le prévoyait le contrat entre les deux parties en cas de litige. Et le Coq sportif a eu gain de cause. En réponse, la Fecafoot a annoncé qu’elle ferait appel de cette décision de justice, qui ne peut la contraindre à poursuivre son activité contre son gré.

Puis, le 6 novembre, l’équipementier français annonce que bien qu’il ait obtenu gain de cause, il lui est difficile d’obliger la Fecafoot à conserver ses liens contractuels sans recourir à des mesures coercitives. Et parce que le Cameroun s’est engagé pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, le fournisseur de matériel a annoncé un cessez-le-feu judiciaire. Mais, prévient Le Coq sportif, son action en justice contre la Fédération camerounaise se poursuivra après ladite Coupe du monde.

SA

#Contrat #équipementier #Sports #sengage #verser #milliard #FCFAan #Fecafoot #double #Coq #Sportif

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire