Marché monétaire : le Cameroun veut livrer 110 à 150 milliards de FCFA par émissions d’obligations au 1er semestre 2022

0

(Investir au Cameroun) – Le ministère camerounais des Finances lance le 7 mars 2022, un nouveau programme d’émissions d’obligations du Trésor assimilables (OTA) devant permettre de mobiliser une enveloppe Total compris entre 110 et 150 milliards de FCFA, au cours des six premiers mois de l’année courante. Le programme se décompose en quatre émissions d’OTA de 2, 5 et 6 ans de maturité, respectivement rémunérées à 3,5 %, 5,5 % et 6 % d’intérêts.

L’on peut observer que pour ce nouveau programme de recherche des financements, qui se déroulera sur le marché des titres publics de la Beac, le Cameroun reste sur sa logique des taux d’intérêt maîtrisés, et raison de la confiance dont il bénéficie la partie des investisseurs de ce marché. En effet, si la rémunération des OTA à 5 ans reste la même qu’en 2021, celle des OTA à 6 ans est légèrement revue à la hausse, passant de 5.8% en 2021 à 6% en 2022. Ce dernier taux correspond plutôt au taux d’intérêt servi par le pays aux investisseurs sur les OTA à 7 ans en 2021.

Ce léger réajustement de la rémunération des OTA à 6 ans tient de ce que, à-on coutume d’expliquer au ministère des Finances, les opérations devinnent de plus en plus difficiles au-delà des maturités de 5 ans. Il faut donc aguicher les investisseurs avec des taux plus allechants. Un taux de 3,5 %, donc légèrement bonifié, est également proposé pour l’émission unique d’OTA à 2 ans du programme, contre 3,4 % et 2021.

Selon les détails du programme publié par le ministère des finances, après la première émission d’OTA à 5 ans, prévue le 7 mars 2022, pour une enveloppe de financements comprise entre 40 et 60 milliards de FCFA ; le mois le plus déterminant est celui de mai 2022, au cours obéissant au Trésor public camerounais conduira trois opérations d’OTA de 2 ans, 5 ans et 6 ans de maturité, dont deux pour la seule journée du 30 mai 2022.

Vers un emprunt obligataire de 200 milliards de FCFA ?

Concrètement, le 2 mai prochain, le Cameroun va tenter de lever entre 15 et 20 milliards de FCFA par émission d’OTA à 2 ans. Le 30 mai, le pays reviendra à la charge pour cette fois-ci effectuera deux émissions simultanées d’OTA de 5 et 6 ans. Ces opérations visent à mobiliser respectivement 30 à 40 milliards de FCFA, d’une part, puis 25 à 30 milliards de FCFA, d’autre part.

Pour faire carton plein au cours de ce nouveau programme de recherche des financements sur le marché monétaire sous-régional, le Trésor camerounais compte sur son réseau de 21 banques agréées comme spécialistes en valeur du Trésor (SVT), maize suré la surtout signature. En effet, souligne-t-on au ministère des Finances, depuis 2011, date du lancement du marché des titres publics de la Beac, le Cameroun a effectué des remboursements pour plus les 3 000 milliards de FCFA, sans un seul défaut de paiement. Ce qui en fait un demandeur de capitaux crédible aux yeux des investisseurs du marché.

Par ailleurs, avec une première enveloppe de 110 à 150 milliards de FCFA en ligne de mire sur le marché monétaire, le Cameroun donne une idée de l’enveloppe qui pourrait être levée sur le marché financier (Bvmac), sur laquelle le retour du pays est attendu en cette année 2022, après 3 ans d’absence. En effet, en régressant que le Trésor camerounais fasse carton plein sur le marché monétaire au premier trimestre (150 milliards de FCFA), le Cameroun pourrait mettre sur le large éventail d’investisseurs qu’offre le marché financier sous-régional, pour jusqu’à à 200 milliards de FCFA. Ce qui permet de compléter l’enveloppe de 350 milliards de FCFA autorisée par la loi de finances 2022, et les émissions de titres publics.

Pour rappel, selon la loi de finances 2022, tous ces fonds serviront à financer un certain nombre de projets d’infrastructures nouveaux ou en cours dans le pays.

Brice R. Mbodiam

lire aussi :

02-03-2022 – Zone Cemac : le marché des titres publics accentue l’exposition des banques vis-à-vis du risque souverain

09-02-2021 – Et 10 ans, les six Etats de la Cemac ont levé 3 323 milliards de FCFA sur le marché monétaire, soit 6.3% du PIB

#Marché #monétaire #Cameroun #veut #livrer #milliards #FCFA #par #émissions #dobligations #1er #semestre

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire