Cameroun – Election du maire de Bangangté: le RDPC donne des instructions au préfet pour le doublage d’Eric Niat, fils du président du Sénat

0
519

Le parti au pouvoir propose le 19 mai 2021 comme nouvelle date pour l’élection du maire.

Quand aura lieu l’élection du nouveau maire de la commune de district de Bangangté et surtout: qui en sera le directeur? Cette question concerne la population de cette ville, chef-lieu du département de Ndé, région de l’Ouest.

L’ancien ministre fait rapport le 12 mai 2021 Clobert Tchatat, représentant de CPDM (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) dans le département, une lettre adressée au préfet de Ndé, Ernest Ewango.

«  J’ai l’honneur de vous informer que la hiérarchie du Parti RDPC, qui, lors d’une réunion de concertation tenue au Comité central le 12 mai 2021, a émis l’instruction que le calme et la discipline sont de rigueur au sein de la Mairie de Bangangté, à travers le appliquer strictement les conclusions. des consultations internes organisées le dimanche 2 mai 2021 », écrit le représentant du parti au pouvoir.

Tchatat propose au préfet« Envisager d’organiser une nouvelle session pour que l’élection du maire se déroule dans un climat désormais apaisé », a écrit l’ancien membre du gouvernement en proposant la date du mercredi 19 mai 2021.

Lettre de Clobert Tchatat au préfet de Ndé (c) Capture d’écran

Malaise

Depuis la mort du maire Jonas Kouamouo En mars dernier, la commune de Bangangté n’avait pas de directeur général. L’élection du nouveau maire, initialement prévue pour le 3 mai, a été reportée au 6 mai. Mais encore une fois, le préfet a dû reporter le vote à une date ultérieure.

En effet, la majorité des 40 conseillers municipaux de cette mairie s’opposent au choix du RDPC, visant à Eric Niat, fils de L’intention de Marcel Njifenji, président du Sénat et deuxième personne du pays.

La dernière séance, celle du 6 mai, a été interrompue suite à la présentation de la candidature dans la salleEveline Nana, une conseillère choisie au RDPC, qui ne s’est pas reconnue dans les instructions de son parti. Ces derniers semblaient jouir de la confiance de la majorité des conseillers municipaux. Un peu gêné, le préfet a dû reporter l’élection, contrairement à la loi.

La correspondance du représentant du RDPC avec le préfet de Ndé est vue dans l’opinion publique comme une tentative de pénétration par la force.

« C’est une sortie anticipée », le journaliste a estimé Edmond Kamguia, sur le plateau de «Droit de Response», émission diffusée le 16 mai sur la chaîne privée Equinoxe Télévision. « Cela confirme la collusion, l’influence de l’Etat partie sur les autorités administratives », a regretté notre collègue.

.

#Cameroun #Election #maire #Bangangté #RDPC #donne #des #instructions #préfet #pour #doublage #dEric #Niat #fils #président #Sénat

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: