Cameroun : fuite d’un dangereux plan des Ambazoniens, voici les détails!

0

Loin des caméras des médias du monde, la guerre entre militaires et groupes séparatistes se poursuivent dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun avec de nombreuses victimes. Selon les informations rapportées par le leader séparatiste Mark Bareta, la localité de Boyo (région du Nord-Ouest) aurait subi ces derniers jours de violentes représailles de l’armée camerounaise qui n’aurait pas apprécié la mobilisation de la population lors de la célébration de l’anniversaire de la République de l’Ambaezonie, le 1 er octobre dernier.

« Les forces camerounaises sont déchaînées à Boyo. Des dizaines de maisons et de moto ont été brûlées et au moins une personne est morte. Le Cameroun pensait avoir capturé Boyo, voir les célébrations de l’indépendance à Boyo a rendu le Cameroun gaga. Nous vaincrons », a-t-il déclaré.

Contre-offensive

Les groupes armés ambazoniens s’illustrent depuis le début de l’année 2022 par des attaques de plus en plus violentes contres les militaires camerounaises et les civils. La nouvelle présidente de la République autoproclamée de l’Ambazonie représente la ligne dure de la lutte armée et met en œuvre son plan de répondre de manière sanglante à toute à attaque des militaires camerounais.
Désormais la nouvelle cible des groupes séparatistes ambazoniens sont les casernes militaires. « Les forces d’Ambazonia doivent maintenant se concentrer sur les casernes militaires et bombarder ces casernes. Le Cameroun est en train de construire de nouvelles bases militaires dans des villes et des endroits stratégiques dans les deux zones, nous pouvons en voir une à Menchum. Le plan est de bloquer ces zones et d’encercler nos forces. », a déclaré Mark Bareta.

Une femme terrifiante

Elle s’appelle Marianta Njomia. Officiellement, elle est enseignante de physique aux Royaumes Unis. Dans son pays natal, elle est la nouvelle présidente de la République autoproclamée de l’Ambazonie. Marianta Njomia remplace Samuel Sako qui occupait ce poste de manière intérimaire.

L’activiste ambazonien Mark Bareta qui a annoncé l’information le 16 mars 2022, invite la nouvelle présidente à œuvrer pour la réconciliation entre les différentes factions.

‘’Je suis convaincu que la Présidente Madame Marianta, leader de la faction IG qui a succédé au Dr. Samuel Sako, va prononcer son premier discours devant le peuple d’Ambazonie. En tant que mère/femme, je suis impatient de l’écouter. J’espère qu’elle fera de la réconciliation et de l’unité son programme de mandat’’, a déclaré sur son compte Twitter. Il espère également que le départ de Paul Biya se fera sous son régime. Mais à son arrivée aux affaires, Marianta, brille plutôt par des opérations d’une rare violence contre les militaires et civils du NOSO.

Source:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire