Cameroun – Patrimoine : Un foyer pour les afro-descendantes en gestation

0

La conférence inaugurale pour le lancement de ce projet de construction a eu lieu à Yaoundé.

C’est à partir de 16 heures que la cour du Centre de recherche et de documentation sur les traditions orales et pour le développement des langues africaines (Cerdotola) était pleine d’œufs jeudi dernier, dans le cadre de la conférence liée à la construction d’une maison pour Afro-descendants. Une initiative d’André Konchou Feze pour reconstruire nos mémoires. Des panélistes dont le Prince Théophile Tatsitsa, porte-parole des chefs traditionnels africains, Amadou Sehou, enseignant-chercheur à l’Université de Maroua et Dieudonné Fokou, artiste plasticien, ont été invités à cette cérémonie. Leur mission était d’enquêter personnellement sur la question de l’ascendance africaine.

Les autres intervenants tels que Marie Lyne Champeline, Gilbert Ndi Shang ont rejoint la conférence en ligne via Facebook. Pendant près de trois heures, ces panélistes se sont relayés pour parler du projet avec pour thème : « l’importance d’une telle maison dans le travail de mémoire et de reconnexion avec la diaspora africaine ». « Nous sommes des survivants de l’esclavage », a déclaré le prince Tatsitsa, porte-parole des chefs traditionnels en Afrique.

La maison de la descendance afro est un projet de rétrocession du patrimoine, symbole, remaniement, reconstruction de mémoires éparses et comme symbole d’union de la famille divisée. « Cette maison réunira la grande famille d’Afro-descendants dispersés dans le monde entier. Ce projet est suffisamment avancé », confirme le porteur du projet André Konchou Feze. Ce dernier souhaite ouvrir les portes de la maison à toutes les personnes d’ascendance africaine nées hors d’Afrique : « La maison baptisée  »Riad de la fraternité » sera une maison de joie, de partage, d’amour, de générosité et de fraternité comme le le nom l’indique ».

Plusieurs partenaires de ce projet, dont la « diaspora murmurante de Belgique », les afro-descendants de France, Africa Mondo (Canada/Bénin), et bien d’autres partenaires envisagent de travailler main dans la main pour la réalisation de ce projet avec la fondation Riad . . Tous les fils et filles du continent sont les ambassadeurs naturels du projet. Hormis les afro-descendants qui sont nés hors d’Afrique et peuvent y résider gratuitement, d’autres cohéritiers y ont accès en payant. La maison sera disponible en 2022 dans le quartier Messassi de Yaoundé.

Colombe Ngo Sonna (stagiaire)

.

#Cameroun #Patrimoine #foyer #pour #les #afrodescendantes #gestation

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.