Can 2021 – Roger Tafam : « La honte du Cameroun ne vient pas de Bafoussam »

0

A quelques jours du démarrage de Can TotalEnergies Cameroun 2021, le super maire de la ville s’exprimera sur les moyens qui ont été mis en œuvre pour donner à cette ville un visage plus radieux.if(typeof __ez_fad_position!=’undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

Vous avez récemment rencontré les chefs des quartiers du Mifi appelés sensibilisation contre le désordre urbain et l’assainissement dans la ville de Bafoussam. Pouvez-vous nous parler des objectifs de cette rencontre qui s’est tenue à la veille de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2021 ?

Nous avons souhaité leur demander de sensibiliser à l’hygiène et à l’assainissement dans la ville de Bafoussam. Il s’agissait aussi de leur faire savoir que c’est la dernière chance pour ceux qui ont l’obligation de peindre la façade de leur maison. Avant de passer à la vitesse supérieure, je pensais que les chefs de service nous aidaient en les informant une dernière fois. Tous ceux qui n’ont pas renouvelé la peinture de leur façade verront leurs boutiques et magasins scellés, même s’il s’agit de maisons d’habitation. Ils paieront également des amendes. Nous recommandons aux chefs d’arrondissement de sensibiliser l’ensemble de la population à nettoyer les abords des maisons et surtout à renouveler la peinture sur les façades principales.

Vous avez répété à maintes reprises que vous vous engagez à remettre de l’ordre dans la ville de Bafoussam en poussant principalement à la libération des entrées du marché par les transporteurs routiers. A ce jour, les résultats des différentes actions menées ne sont pas encore observables.

Les quelques résistances que nous avons en ville au désordre urbain sont les transporteurs routiers, notamment aux entrées des marchés. Nous sommes tous conscients des problèmes de sécurité auxquels notre pays est confronté. Nous ne sommes pas loin des zones où sévissent les terroristes. On parle d’assainir le secteur des motos-taxis. C’est pourquoi les mesures sont prises en collaboration avec les maires des communes pour que les motos immatriculées auprès de ces communes puissent être identifiées à distance. Nous allons mener une campagne à ce stade pour que la population elle-même et les étrangers qui nous rejoindront pour la Can, s’ils veulent prendre un mototaxi, ne prennent que celui avec un signe extérieur distinctif indiquant que le chauffeur est enregistré et connu.

Quel est le but de ces actions à la veille de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2021, Bafoussam accueillant la poule B de cette compétition ?

Nous voulons montrer au monde que Bafoussam est une ville belle, accueillante et propre. La honte du Cameroun envers le Can ne vient pas de Bafoussam. Comme vous le savez, le parc d’attractions en lui-même est un dispositif qui n’existait pas, et c’est tout à fait normal. En fin de compte, il semble que nous n’ayons même pas besoin de faire de publicité. C’est tous les jours qu’on nous approche pour se faire une idée de son ouverture. Les travaux devaient initialement être terminés en mai dernier. Malheureusement, en raison du Covid-19, l’entreprise a connu des retards importants dans la livraison de certains matériels. Cela fait à peine un mois que nous avons fait la réception provisoire. La réception a lieu au bout d’un an. Mais comme la loi le prévoit, l’ouvrage peut être mis en service après réception provisoire. C’est pourquoi nous avons convenu, en concertation avec le ministre du Logement et de l’Urbanisme, que l’inauguration aura lieu le 22 décembre. C’est un tout nouveau et magnifique travail. La population peut s’y rendre avec les enfants, mais il faut les encadrer pour pouvoir entretenir ensemble cette infrastructure.

L’équipement lui-même ne sera pas géré directement par la mairie, mais par un prestataire, car le financier de l’équipement, l’agence française de développement, a très bien pensé qu’il fallait désigner un prestataire par appel pour gérer cet équipement. Il a également suivi tous les travaux. Il gérera cet espace. Il n’y a qu’une redevance à payer à la mairie. La mairie ne traite les tickets qu’à l’entrée. Cet équipement donne un autre point de détente dans la ville, notamment avec son restaurant, son snack et un point d’exposition d’œuvres d’art.

par Aurélien Kanouo / 237online.com

#Roger #Tafam #honte #Cameroun #vient #pas #Bafoussam

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire