Fecafoot versus Coq sportif : lettre ouverte à Monsieur Joseph DION NGUTE, Premier Ministre de la République du Cameroun, Chef du Gouvernement

0

Premier ministre,
C’est pour moi un plaisir et un immense honneur de m’adresser à vous dans l’exercice d’un devoir civique.

La semaine dernière, les réseaux sociaux annonçaient la tournée de responsables de la société française LCS International SAS représentant la marque Le Coq sportif dans les cabinets de plusieurs hauts fonctionnaires de la république. Après recoupement, on peut dire avec certitude qu’ils ont été reçus au Ministère des Sports et de l’Education Physique et par le Premier Ministre du Cabinet Civil de la Présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo. Notre intention n’est pas de garder les cabinets de la République. Ce n’est pas à nous de décider qui mérite l’accès ou non. Cependant, le devoir exemplaire que doivent conduire les hauts fonctionnaires de l’État exige que les personnes soient tenues à distance des postes de pouvoir animés uniquement par des intérêts égoïstes et déshonorants.

Puisque l’État est garant de l’intérêt public, cela nous paraît être une déviation discutable. Nous attirons votre attention sur une pratique qui tend à se généraliser. Les bureaux de l’État ne peuvent pas ouvrir leurs portes à toutes sortes de personnes aux motifs douteux. Toutes nos excuses pour notre impolitesse, nous nous permettons de souligner qu’il est inconcevable que les agents de LCS International représentant la marque Le Coq Sportif aient eu l’occasion de livrer leurs arguments trompeurs, tout en menant parallèlement une campagne de communication intensément hostile qui détruire la Fecafoot à quelques semaines de la Coupe du monde risque de la déstabiliser. Monsieur le Premier Ministre, permettez-nous d’exprimer notre étonnement.Voici les faits : En 2020, Monsieur Noah Yannick a introduit à la Fécafoot une filiale dénommée LCS International SAS de l’équipementier français Le Coq Sportif.

Cette filiale, immatriculée au registre du commerce de Strasbourg en France en 2000, a pour unique actionnaire Monsieur Marc-Henri Beausire, au capital de 18 000 euros soit 10 millions de francs CFA ! Elle déclare comme domaine d’activité « Commerce de gros ». Ce qui laisse supposer qu’elle n’est qu’un maillon intermédiaire d’une chaîne dont nous ignorons les contours. Pour votre parfaite information, nous disposons des documents du greffe du Tribunal de Commerce de Strasbourg. Notons au passage que la société n’a pas publié ses résultats pour les deux derniers exercices. Signalons également que la société mère, Le Coq Sportif Holding, dont M. Noah Yannick est actionnaire, est une société en difficulté qui a subi des pertes importantes au cours des deux derniers exercices.

Avec un chiffre d’affaires d’environ un million d’euros seulement, on se demande comment elle a pu tenir les engagements de sa filiale envers la Fecafoot sans mettre elle-même la clé sous le paillasson. Souvenez-vous, l’historique Coq Sportif a fait faillite avant d’être ressuscité par un fonds d’investissement suisse. Mais ça ne marche pas.Néanmoins, le 10 janvier 2020, sa filiale LCS International SAS a signé un contrat avec des équipementiers pour une durée de 3 (trois) ans. Sauf que, comme on pouvait s’y attendre, LCS International SAS n’a pas respecté ses obligations contractuelles, notamment le paiement de la contrepartie financière et la fourniture d’équipements de qualité suffisante. Tirant les conséquences de ces multiples manquements à ses obligations, la Fecafoot a résilié le contrat après avis du Comité Exécutif qui, rappelons-le, est une instance élue lors de l’Assemblée Générale du 11 décembre 2021. Les dirigeants de LCS International SAS ont contesté cette résiliation et mit fin à la fédération pour ester en la chambre du tribunal de Paris.

Nous nous apprêtions à faire valoir nos arguments devant la barre lorsque nous avons appris que les mêmes responsables d’entreprises étaient venus au Cameroun au même moment pour plaider leur cause, non pas devant les tribunaux camerounais – qu’ils ignoraient et méprisaient – mais auprès des décideurs politiques . Morale : La justice, la vraie, c’est la France. Au Cameroun il vaut mieux utiliser ses réseaux pour obtenir des privilèges, mais pourquoi une entreprise française, sûre de ses droits, viendrait-elle au Cameroun faire pression sur le tribunal soi-disant indépendant de son propre pays ? Pourquoi demander aux politiques d’exiger un acte du prince alors que la loi peut trancher le litige ? Ne serait-il pas plus raisonnable d’attendre le 26 septembre, date de l’audience devant le juge des référés de Paris détenu par les mêmes personnes ? Monsieur le Premier Ministre, quelle image renvoie notre pays lorsque ses plus hautes autorités déroulent le tapis rouge aux personnes qui, au mépris de la démocratie associative, tentent d’imposer les mauvaises pratiques qui nous ont valu la réputation de « République bananière » à l’international ? Ne faut-il pas oublier que les autorités fédérales qui ont décidé de rompre ce contrat sont élues, donc légitimes et souveraines ? Et comment comprendre que des gens ayant une histoire de sportifs de haut niveau ne sachent pas que la FIFA ne permet aucune ingérence gouvernementale dans les affaires d’une fédération nationale ?Nous le disons haut et fort : le Cameroun mérite mieux.

C’est pourquoi la fédération a choisi un fournisseur de matériel sérieux et envisage de travailler avec lui pour relancer notre football. Seuls les intérêts des footballeurs comptent pour nous. Nous exhortons les Camerounais à soutenir le projet que nous menons, dont les premières réalisations sont déjà visibles dans l’amélioration du niveau de vie des footballeurs. Les chemins de la réforme sont escarpés. Nous allons mener à bien ce projet avec le soutien du gouvernement. Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, l’expression de ma très haute considération.

Par Professeur NKOU MONDO / Capitaine du Parti Univers
Membre du comité exécutif de la Fécafoot
Président du FC Ngaoundéré
Citoyen camerounais.

#Fecafoot #Coq #sportif #lettre #ouverte #Monsieur #Joseph #DION #NGUTE #Premier #Ministre #République #Cameroun #Chef #Gouvernement

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire