Quatre (4) autres militants du MRC libérés

0

• Une nouvelle poignée de militants du MRC ont été libérés

• Ces militants ont été emmenés de Kondengui dans la nuit du jeudi 16 décembre

• Plusieurs autres sont toujours en prison

L’un des avocats des militants du MRC arrêtés dans le cadre des manifestations de 2020, Me Kengne Fabien a annoncé vendredi matin la libération de 4 autres détenus.

« Yondjo Sidonie et trois autres de mes clients et amis politiques ont été libérés tard hier soir, après avoir passé plus de 14 mois dans la prison contaminée de Douala, grâce au dévouement continu de notre Coordinateur du Collectif des Avocats Sylvain Souop pour le Littoral, le Brillant Me Gabriel KONTCHOU Aller de l’avant « Rien n’est jamais fini tant que tout n’est pas inachevé », a écrit Me Kengne dans un post sur sa page Facebook.

Arrêtés puis détenus après les manifestations pacifiques organisées en septembre 2020, certains militants du Mouvement de la Renaissance camerounaise (MRC) ont été condamnés à de lourdes peines de prison.

Parmi eux se trouve un jeune homme nommé Salomon Béas. Il a été condamné à 03 ans de prison. Malgré cette conviction, ce dernier a trouvé la force d’adresser un message au peuple camerounais depuis les prisons de la prison centrale de Douala.

Dans son message, Salomon Béas a exhorté les Camerounais à poursuivre la lutte pour l’instauration de l’Etat de droit et de la démocratie.

« Nous avons pris conscience du vide et du chemin qui reste à parcourir pour asseoir une nation solide, un Etat de droit et une république où les citoyens sont fiers de vivre dans une ambiance conviviale. Il est plus qu’urgent que les Camerounais de tous niveaux et de partout le le monde se rend compte
l’ultime nécessité de s’impliquer et de s’impliquer dans la vie politique, économique et sociale de notre pays pour ne pas céder à ceux qui ont jeté les bases et le ciment de la dictature qui nous a divisés aujourd’hui et notre pays dans l’abîme.

« Nous devons nous mobiliser en mettant de côté tout ce qui peut nous diviser et nous éloigner de l’objectif essentiel, car le Cameroun est plus grand que tous ceux qui affaiblissent, polluent ou dénaturent la lutte par tous les moyens et surtout le tribalisme qui reste l’arme mortelle utilisée par
l’oppresseur sera simplement tenu pour responsable à la lumière de l’histoire. »

#Quatre #autres #militants #MRC #libérés

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire