Voici comment Célestin Djamen confirme son entrée dans un futur gouvernement

0

L’ancien membre du conseil d’administration du MRC réaffirme sa volonté de servir la république dans un futur gouvernement. Il a dit dans le sens du chef du MRC, qui à un moment de sa vie a servi la république.

Depuis sa conférence de presse et avec la vidéo virale de Chantal Roger TUILE, il est devenu de plus en plus clair que Célestin DJAMEN s’est engagé à faire partie du prochain gouvernement à installer le chef de l’Etat. Et il ne le cache pas.

Pour les personnes touchées, ce n’est ni une abomination ni une incongruité de participer au développement de la république. Célestin DJAMEN tente de distinguer entre le service de la «république» et le service d’un homme dans une gymnastique intellectuelle qui ne dit pas son nom. Pour lui, le gouvernement est une émanation de la république. C’est un ensemble d’institutions au service des citoyens dans leur ensemble. Les institutions sont des entités à travers les divisions politiques. Et nous devons séparer les institutions des personnes qui les dirigent. Célestin DJAMEN dit qu’il n’est pas prêt à servir Paul BIYA, mais le gouvernement et le Cameroun.

Pendant 25 ans, Célestin Djamen s’est battu contre Paul BIYA et le gouvernement camerounais. Il a visité les organisations anti-gouvernementales les plus virulentes de la diaspora camerounaise. Célestin DJAMEN en tant que membre du SDF puis du MRC n’était pas du tout prêt à faire partie d’un gouvernement corporé par le RDPC. Mais on peut voir aujourd’hui qu’il a suivi les traces d’Issa Tchiroma Bakary, Jean Claude Shanda Tonme, Jean De Dieu MOMO et bien d’autres.

Célestin DJAMEN cite le président du MRC en exemple dans ses développements afin de légitimer sa démarche. Pour lui, tout comme Maurice Kamto a servi dans le gouvernement pendant près de 07 ans. Pour cette raison, il serait tout à fait normal qu’il serve également la république. Ce que DJAMEN ne dit pas, cependant, c’est qu’il a évidemment besoin d’argent pour survivre. Et à l’occasion de sa nomination au poste de maire de Douala 5, il avait trouvé une échappatoire pour reconstruire sa santé financière. La preuve, selon Roger TUILE, a déjà reçu 50 millions de francs CFA. Et il est possible qu’il soit nommé ministre de la ville dans le prochain gouvernement.

REF: 24cameroun.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire